Goma : IEDA Relief assiste des sinistrés du volcan Nyiragongo en cash pour leur relèvement économique

L’organisation internationale IEDA Relief a clôturé, ce jeudi 16 septembre 2021 à Goma, une session de distribution de cash en faveur de sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo. Durant 3 jours, IEDA Relief a remis des enveloppes à 900 personnes vulnérables.

_ Par Jospin Hangi

La cagnotte a été donnée à la suite d’une série de formations sur l’autoprise en charge économique par la création des activités génératrices de revenus. Une démarcation pour cette ONG qui a touché un aspect important d’assistance. De milliers de familles sinistrées, bien que bénéficiaires des assistances en vivres et non vivres depuis l’éruption du 22 mai, ne savent plus se relancer sur le plan économique pour la survie de leurs familles après avoir perdu leurs capitaux.

C’est dans cet optique que l’IEDA a procédé par des séances de formation sur le leadership, la résolution de conflits et l’entrepreneuriat avant de donner l’assistance pour le rélèvement précoce en se basant sur le critère de vulnérabilité. “ Nous avons ciblé 900 ménages sur base de vulnérabilité.

Il fallait partir des cas particuliers comme les femmes enceintes et allaitantes, les enfants non accompagnés et le personnes vivant avec handicap. Notre appui consiste à donner de l’argent, une assistance en cash pour les relèvements precoses pour des activités génératrices de revenus afin de les aider à pouvoir se relever dans cette situation difficile. Pour les préparer, il fallait les former.

Nous allons les orienter par rapport aux activités. Nous allons faire le suivi pour qu’ils nous rendent compte”, explique, à www.virunga-radio.com, madame Nanalinda, cheffe de bureau IEDA Relief Zone Est. De leur côté, les bénéficiaires ont révélé qu’ils avaient, pour la plupart, perdu leurs bétails et champs grâce auxquels ils vivaient.

D’autres affirment qu’ils ont perdu leurs capitaux, de gagne-petit, dans l’éruption du Nyiragongo. ” J’ai perdu tous mes champs. Je vivat grâce aux activités champêtres. Aujourd’hui, je n’ai plus rien. Avec l’agent reçu de l’IEDA, je vais acheter de semences pour relancer mes activités“, lâche Uwimana Jacky, la cinquantaine. La quarantaine, Baseme Pascal, lui, vivait grâce à l’élevage.

Ses bétails étaient consumés par la lave du Nyiragongo. ” Mes chèvres étaient partis en fumée. Je ne savais plus comment assurer les charges de ma famille. En plus, je n’ai plus de maison. Grâce à cette assistance en argent, je vais reprendre mes activités. Je demande au gouvernement de faire aussi sa part. Nous avons besoin de trouver des habitations“, s’est-il confié au micro de la VBR-FM.

IEDA Relief a joué un rôle pilote en se basant sur les urgences nottament dans le groupement de Munigi en territoire de Nyiragongo au Nord de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC après l’éruption du 22 mai 2021. Ce, sous le financement de l’église de Jésus-Christ de Saints de derniers jours. 32 personnes sont mortes pendant et après la coulée des laves du volcan Nyiragongo qui a ravagé des localités au Nord de la ville de Goma. Entre 900 et 2 500 habitations ont été détruites par la lave, selon les estimations de la Croix-Rouge. Ce nombre pourrait aller jusqu’à 4 000, selon les Nations unies

VBR Fm

une Radio Commerciale et Socio-Culturelle à vocation régionale pour les Pays des Grands-Lacs Africains. VBR veut contribuer à l’intégration socio-économico-culturelle de la RDC, du Rwanda et du Burundi en cette période charnière d’après guerres et de reprise des activités de la CEPGL (Communauté Economique des Pays des Grands-Lacs).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *