Nord-Kivu: la Société Provinciale de Transport offre 7 jours de transport gratuit à bord de ses gros bus de confort à Goma

Dans un communiqué de presse signé ce lundi 13 septembre 2021, la société provinciale de transport, SPT, a annoncé qu’elle prendra en charge les transports en commun des habitants de certains axes de la ville de Goma à dater de la signature dudit document pendant une semaine.

Selon cette entreprise, c’est une façon pour elle de contribuer à la réussite de l’état de siège décrété par le chef de l’Etat, mais aussi de donner un coup de main à la mesure édictée par le maire de Goma qui interdit la circulation de motos à partir de 19 heures locales. «  La Société Provinciale de Transport du Nord-Kivu (SPT) Informe tous les habitants de Goma qu’à partir d’aujourd’hui ce 13 septembre 2021 de 15 h 00 jusqu’à 21 h 00 elle organise les transports en commun gratuits à bord de ses gros bus de grand confort à toute personne qui se présentera à la GARE CENTRALE de GOMA pendant une semaine. Adresse du lieu de départ : dans la Gare Centrale à côté de la Tribune officielle en bas du Rond-point Signers. Itinéraire des Bus : 1″ Axe Gare Centrale – Katindo – Terminus – Ndosho – CCLK 2 Axe Gare Centrale – Katindo -Terminus-ULPGL -CCLK. Cependant, dans le même esprit, les Bus reprennent ces mêmes axes au retour. Prix d’un billet: gratuit (00 Fc Zéro Franc Congolais) « , lit-on dans le communiqué.

Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de VBR FM, Bolingo Lokwatere Norbert coordinateur de la SPT assure que tous les 14 gros bus de transport en commun que possède son entreprise sont mis à la disposition de la population pour faciliter le transport.

Sur la question des habitants des milieux non cités dans ce document, il affirme que d’autres discussions sont sur la table et une solution est non loin d’être trouvée.

– Par Enoch David Aluta.

VBR Fm

une Radio Commerciale et Socio-Culturelle à vocation régionale pour les Pays des Grands-Lacs Africains. VBR veut contribuer à l’intégration socio-économico-culturelle de la RDC, du Rwanda et du Burundi en cette période charnière d’après guerres et de reprise des activités de la CEPGL (Communauté Economique des Pays des Grands-Lacs).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *