VBR FM la Radio des Hommes et des Femmes d'Affaires la Radio des Grands-Lacs la Radio pas comme les autres  la Fréquence de l'Innovation la Radio du Monde 

Virunga Business radio (1)

RDC – Nord-Kivu : un lac de sang qui s’est installé à Beni

Depuis 2014, la région de Beni, dans le grand nord de la province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo, reste secouée par une série des massacres, viols, meurtres, incursions, incendies des maisons et des véhicules dont les auteurs seraient des éléments ADF que l’on peine à identifier avec exactitude.

Cette insécurité est la base de la mort , essentiellement à l’arme blanche, de plus de 5000 civils, du kidnapping de centaines des civils , de l’incendie des villages et véhicules de commerce, du déplacement des populations vers des entités relativement sécurisées , des difficultés d’accès aux champs, principale activité économique de la région, et de la destruction du tissu social et économique local.

Solidarité nationale pour Beni

Malgré leur gravité et leur cruauté, les massacres de Beni semblent ne pas retenir l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale. Aucun hommage national n’a été rendu officiellement aux milliers des morts.

Dans une déclaration rendue publique, dont copie a été déposé à la rédaction de VBR-Fm le 12 janvier 2021, le mouvement citoyen Lutte pour le changement «LUCHA» estime qu’il est important que toutes les victimes soient identifiées par leur nom et qu’un soit mémorial érigé pour qu’elles ne soient jamais oubliées et que les générations présentes et futures s’y recueillent des temps en temps en ajoutant que la date du 02 Octobre de chaque année devrait être reconnue et commémorée comme la « journée du souvenir pour Beni ».

Justice aux victimes des massacres de Beni

Malgré l’ampleur des horreurs de Beni et la durée de la situation de l’insécurité dans cette partie de la République démocratique du Congo , les autorités congolaises peinent mille et une fois à clarifier avec précision qui sont les vrais auteurs des massacres de Beni , quelles sont leurs motivations et qui sont les véritables commanditaires.

Certes, certains politiques et autorités congolaises sont chaque fois d’ailleurs cités et accusés d’être derrière les massacres de Beni, mais aucune justice n’a jamais ete rendue aux victimes ni au niveau national ou international, une situation qui inquiète les habitants de Beni.

Des structures de défense des droits de l’homme, dont la CRDH, CEPADHO et bien d’autres, ont milité pour que justice soit faite en faveur de la population de Beni, une épisode à suivre.

Pour le moment, les rapports des ONG humanitaires confirment que, depuis 2014 jusqu’à ce jour, les rebelles ADF ont exécuté plus de 10.000 milles citoyens, mais le Gouvernement congolais réfute ces rapports.

À quand le soulagement pour Beni?

Laisser un commentaire

LIVE OFFLINE
Loading...