Reprise des transports en commun: à Goma, le prix du taxi reste un défi

Suite à la levée de l’État d’urgence sanitaire en RDC, les transports en commun ont repris leur cours habituel.

A Goma, les minibus transportent, dorénavant, 18 passagers, comme avant la mise en place des mesures de distanciation sociale contre le covid-19, depuis mercredi 22 juillet 2020.

Une situation qui inquiète des habitants de Goma pour leur santé, le Nord-Kivu étant, actuellement, l’une des provinces où la pandémie bat son plein.
D’autre part, le prix de transport maintenu à 500 FC voire 1000fc pendant les heures tardives la course, constitue un autre défi post-état d’urgence dans la ville touristique.

Rencontrés sur la route Goma-Sake, certains habitants ont appelé les autorités compétentes à une implication urgente pour pallier à la crise économique liée au coronavirus qui secoue la RDC et le monde.

Pour leur part, des automobilistes que nous savons interrogé, avancent que la hausse du prix de carburant à la pompe ne leur permet pas de revoir le prix du taxi à la baisse en dépit de la décision du chef de l’État.

 

Arsène NYAMUGABO

VBR Fm

une Radio Commerciale et Socio-Culturelle à vocation régionale pour les Pays des Grands-Lacs Africains. VBR veut contribuer à l’intégration socio-économico-culturelle de la RDC, du Rwanda et du Burundi en cette période charnière d’après guerres et de reprise des activités de la CEPGL (Communauté Economique des Pays des Grands-Lacs).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *